Buddha Day

Buddha Day


Ici un jour férié peut être un Buddha Day : oui on prie, oui on fait des offrandes, non on ne travaille pas et oui on fait la fête, « Eat, pray, love and party » en gros...

 

Phuket en fête

 

 

Après les cérémonies du jour, le temple se change en immense fête foraine pour la nuit. Des stands de fléchettes, des barbes à papa, des jeux gonflables, des stands de sucreries, les carabines qui tirent dans les ballons, les ficelles qui ne tirent jamais les grosses peluches… tout y est. Finalement, la fête foraine est universelle !

 

Mais ça c’était avant le drame.

 

On ressent véritablement le dépaysement quand on peut dire « qu’est-ce que c’est que ce truc ? » Par exemple, au marché, il y a des choses bizarres, mais on arrive encore à dire « ça pue mais c’est un fruit » ou encore « ah tiens, des oreilles de porc » et enfin « ça serait pas le fœtus du poussin là dans l’œuf ? ». 

 

Alors là, tous autour de cette marmite, bien sûr qu’on a fini par comprendre. C’est une tête de chèvre se décomposant dans un liquide noirâtre. Mais POUR QUOI FAIRE ? Les hypothèses fusent. De l’art ? Une boisson aphrodisiaque ? Une mixture pour faire fuir les moustiques ? Punir les enfants, les faire grandir ? De l’art ?

 

Devant notre apparente confusion, une gentille dame a voulu nous éclairer en nous proposant d’essayer… de nous tartiner le liquide sur la peau ! WHAT ? Et visiblement, si je me réfère à son degré de vexation face à notre dégoût, la mixture doit être assez prisée. Qui sait, j’aurais peut-être rajeuni de 15 ans grâce à la tête de chèvre. 

 

 

Appel à témoins : si quelqu’un sait à quoi sert la tête de chèvre, qu’il nous le dise, mais pas devant les enfants.