Là-bas à Koh Yao

Là-bas à Koh Yao


Et si on partait en weekend : Koh Yao Noï, Koh Yao Yaï, c'est toi la grande, c'est toi la petite...

 

Là-bas, à Koh Yao...

 

Depuis qu’on vit en Thaïlande, les gens pensent que nous sommes tout le temps en vacances. Alors si diner à la cantine sur la plage de Kamala plutôt qu’au Mc Do signifie que nous sommes en vacances, alors d’accord ! Mais nos journées sont aussi remplies de stress, de contraintes, d’écrans (total pour l’un, d’ordi pour l’autre), de documents administratifs, de bureaux de banque ou de comptable, d’horaires (non, je plaisante !), de travail physique sous la chaleur, etc.

 

Tout ça pour dire que Phuket n’est plus pour nous synonyme de vacances. De vacances que nous vendons, oui, mais pas que nous prenons.

Pour s’évader tout en restant à une distance raisonnable de notre île-maison, nous optons pour une île-vacances, juste en face.  

 

Si on prenait le bateau, pour changer ?

Pour aller à Koh Yao, Noï ou Yai, Yai ou Noï, sans prendre le catamaran, il faut prendre un speed boat. Alexis n’est pas franchement ravi mais à part y aller à la nage, le bateau-taxi reste la solution la plus « raisonnable ». Ça fait du bruit, mais ça va vite. Il fait chaud, mais ça va vite. On est serré, mais ça va vite. Ça sent l’essence, mais ça va vite. Ça fait mal au dos, mais ça va vite. Bref, nous arrivons vite !

 

C’est toi la grande c’est moi la petite

Si comme moi vous ne vous souvenez jamais laquelle est la grande, laquelle est la petite, eh bien sachez que je n’ai toujours pas trouvé de moyen mnémotechnique ! Donc Yai la grande, Noi la petite… Yai la paisible, Noï la balnéaire. Yai la campagne, Noï la résidence secondaire. Yai et Noï, les deux bijoux cachés du sud de la Thaïlande où il fait bon déconnecter.

 

Koh Yao Noï ou l’expérience de la jungle

Nous sommes partis un weekend à la découverte de la petite île voisine de Phuket. Nous avons testé un hôtel incroyable avec des cabanes sur pilotis, sans portes ni fenêtres, mais avec moustiquaire ! Pendant la journée, la vue sur les îles alentours et la Baie de Phang Nga (merveille du sud de la Thaïlande) est incroyable. Que l’on soit dans sa « chambre », dans sa douche ou dans la piscine, on voit la jungle, la mer, la nature. Et une fois la nuit tombée, on ne voit plus rien, mais on entend ! Les chauves-souris dans les arbres, les insectes, les animaux… la jungle vit la nuit !

L’expérience est très déstabilisante mais tellement excitante.

 

Pour le reste du weekend, nous avons loué un scooter et roulé cheveux au vent sur les routes et les chemins, au hasard des rencontres et au détour des palmiers. Nous avons croisé des buffles, des oiseaux, des enfants avec le sourire jusqu’aux oreilles, des varans, des pêcheurs… mais très peu de touristes.

Nous avons fini notre journée au bout du chemin, dans le restaurant italien improbable. Où on mange des plats simples et divins, face à la mer et face aux îles. C’est comme manger en face d’une carte postale. On ne se lasse pas du paysage, ni de la bonne compagnie des gens qui passent, des habitués, des copains ou des petits nouveaux de passage.

 

Sur cette île on se sent l’âme d’aventuriers, on prend les chemins au hasard, mais surtout on prend le temps. Le temps d’observer, le temps d’’aller doucement, le temps de rencontrer les gens, le temps de vivre. Avoir le temps, c’est ça les vacances !

 

 

Koh Yao Yaï ou la campagne à la plage

À l’occasion d’un autre weekend pendant la semaine (à force de travailler le dimanche on ne sait jamais vraiment quel jour on est !), nous sommes partis sur l’autre île en face. La grande, la sauvage, la dépaysante.

 

Cette fois on visite moins, on erre sur les routes où les serpents ou autres varans traversent lentement, on traine dans notre hôtel face à la mer, on cherche le meilleur point de vue pour observer la baie de Phang Nga, on mange et on prend l’apéro, on se cale au rythme de l’île, on se couche tôt et on regarde le soleil se lever (bon ok, pas vraiment moi mais j’en connais qui l’ont vu se lever !). On se fait des nouveaux copains, on se promet de revenir bientôt et on espère que ça sera très bientôt.

 

 

 

Mais voilà, les vacances de deux jours se terminent et on rentre sur notre île de Phuket, pas mal non plus, pour un bateau/boulot/dodo.